TABLE ANCIENNE D’ INSPIRATION EASTLAKE.

 

 

 

Il s’agit d’une table ancienne, laquelle était conservée depuis fort longtemps par une dame qui souhaitait la faire rafraîchir ; on avait déjà fait des travaux de rénovation, mais il y avait encore beaucoup à faire. Finalement la propriétaire a décidé de s’en départir, et elle me l’a cédée.
J’ai nettoyé et recollé le piètement ; la ceinture était partiellement détruite, les coulisseaux en fort mauvais état alors que la surface de travail avait été remplacée antérieurement par des planches de bois brut clouées à la ceinture.
Les coulisseaux d’origine ont été remplacés par des pièces anciennes de la même époque et de la même facture ; la ceinture a également été remplacée par une ancienne de la même facture, mais endommagée sur une de ses faces ; le tablier a également été remplacé par une nouvelle surface de travail.
Le piètement de chêne a été recoloré, la ceinture de frêne a également été recolorée, tandis que la surface de travail était laissée au naturel ; finalement le tout a été fini à l’huile d’abrasin.

C’est une table d’inspiration EASTLAKE, fabriquée aux États Unis ; le nom de l’artisan était écrit au crayon de plomb sur un des coulisseaux : THE BLANCHARD & CO – CLYDE.

6 avis sur « TABLE ANCIENNE D’ INSPIRATION EASTLAKE. »

  1. Très beau, Yvon.
    Les deux jolies « balustrades » sont simplement de la décoration?
    En cherchant à comprendre les termes que tu utilises, j’ai comme d’habitude été obligé de fouiller sur le web (Leo.org n’étant pas à la hauteur) et je suis tombé sur le site d’un autre amoureux du bois, en France. Peut-être que tu as envie de jeter un coup d’oeil: http://passion.bois.free.fr/
    L’huile d’abrasin m’avait donné à réfléchir, en lisant ton texte sur la Chaise à la Capucine. D’abord j’avais cru comprendre que c’était ce que j’avais utilisé (il y longtemps) pour raffraichir une étagère livres, mais c’était de la lasure. J’ai fini par trouver ce que c’est par le biais de l’expression anglaise « tung oil ». Je pense que je vais l’utiliser pour badigeonner un petit tabouret (déjà nettoyé au papier émeri) que j’ai eu depuis mon enfance et que j’aime beaucoup.

    • Margaret,
      en effet, les balustrades sont décoratives, mais nécessaires car c’est un meuble plutôt ramené à sa plus simple expression.
      L’huile d’abrasin est un produit fort utile car facile à utiliser ; toutefois, pour obtenir de bons résultats il faut être patient et méthodique, ce qui ne pose pas de problème pour toi. Il faut s’assurer que le ponçage est bien égal et que la surface à traiter est douce au toucher ; la couche initiale devrait être diluée avec un diluant normal, moitié, moitié ; on attend 30 minutes et on essuie ce qui n’est pas pénétré ; les couches suivantes peuvent être faites avec l’huile plus pure, mais la règle de ne pas laisser d’huile en excès doit s’appliquer ; il faut faire ainsi jusqu’à l’obtention du fini désiré, mais il est très important d’attendre que l’application précédente soit bien sèche avant d’en appliquer une autre, c’est habituellement une période de 24 heures entre les applications.
      S’il y a des interrogations n’hésite pas à demander.
      YVON.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s