CANNEBERGE-CRANBERRY-ATOKA-ATOCA-GRANDE AIRELLE ROUGE D’AMÉRIQUE DU NORD.

Un CD sur lequel j’avais placé des photos lors de la récolte des canneberges était introuvable ; je viens de le retrouver, sagement classé avec les autres CD du même genre ; alors, je  présenterai graduellement des photos de cet événement assez particulier, photos accompagnées d’explications.
Si des questions se présentent, il est possible de les soumettre en cliquant sur la bulle noire qui accompagne chaque blogue, la bulle dont il est question, est placée à droite du titre de  chaque blogue ; en cliquant sur la bulle, une fenêtre s’ouvre au bas du blogue et il n’y a qu’a la compléter pour pouvoir communiquer avec l’auteur du blogue concerné.

Le nom canneberge, est usuel au Québec ; cranberry la désignation anglaise est fort populaire car c’est celle utilisée par les Étasuniens pour leur commercialisation mondiale.
Atoca, ataca, est aussi utilisé au Québec ; ce mot vient de la langue iroquoise.
Grande airelle rouge d’Amérique du Nord est la désignation exacte de la chose ; il faut savoir que ça n’a rien à voir avec une autre airelle ; le bleuet québécois.

Une plante de canneberge peut vivre jusqu’à 100 ans si on l’entretien convenablement.
On trouve des fruits de culture biologique autant que de culture conventionnelle. Les États Unis et le Canada sont les grands producteurs de ce fruit. Ses utilisations sont multiples ; on en fait des produits de maquillage, des jus, confitures, gâteaux, etc. etc.

PA220028 Atoka 1.

2 avis sur « CANNEBERGE-CRANBERRY-ATOKA-ATOCA-GRANDE AIRELLE ROUGE D’AMÉRIQUE DU NORD. »

  1. Personnellement je les mets aussi (séchées – on en trouve pas de fraîches par ici) dans le muesli suisse, http://fr.wikipedia.org/wiki/Muesli, auquel j’ajoute toutes sortes de fruits disponibles pour en faire un repas. J’apprécie particulièrement leur goût un peu âpre qui les distingue bien des autres fruits.

    • Oui, Margaret, on trouve surtout les canneberges séchées et sucrées ; toutefois, près des lieux de production, pendant quelques semaines, chaque automne, on peut se les procurer fraîches. L’autre alternative, pour ceux qui préfèrent les produits « nature » serait de choisir les fruits congelés qui peuvent provenir du nord de l’Europe, des États-Unis ou du Canada.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s