LE KAKI, LE PLAQUEMINIER, LE PERSIMMON, LE FRUIT DE SHARON.

Le titre de ce blogue pourrait laisser croire que je m’égare, alors que je parle toujours du même sujet, lequel s’appelait dans l’antiquité grecque « diospiros », le blé de Zeus, pour faire plus simple,  nous parlerons du kaki et seulement du kaki.
Le kaki est connu en Europe depuis le dix-huitième siècle. Il serait originaire de Chine où on en compte environ deux mille espèces. Toutefois, il est apprécié partout à travers le vaste monde ; tous les spécimens ne sont pas comestibles ; ce serait le type Fuyu qui serait le plus populaire, il a été développé au Japon.
Le nom plaqueminier pour l’arbre et plaquemine pour le fruit aurait son origine dans la langue algonquine des Amérindiens des États Unis ; ce serait Bienville, http://www.chez-pierre.net/f_lo_ppa.php Jean-Baptiste le Moyne sieur de Bienville et son frère d’Iberville, Pierre le Moyne, deux découvreurs nés à Montréal, qui auraient rapporté le fait lors de la découverte du Mississippi.

P1120789kaki com

Dans la langue anglaise, on emploie le mot persimmon, autant pour l’arbre que pour le fruit, si bien qu’aux États Unis, il y a quelques festivals du persimmon, on fabrique des têtes de club de golf en persimmon, des queues de billard et des arcs en persimmon alors qu’en Corée et au Japon on en fait des panneaux de meubles. Il faut mentionner que le dit  persimmon est de la famille des ébéniers, connus pour leur bois de qualité exceptionnelle. L’arbre en question peut atteindre douze mètres en hauteur.
Le kaki est une baie globuleuse qui peut ressembler à une tomate ; sa couleur va du rouge orangé à l’orangé très foncé, selon les espèces et les lieux de culture. Il est de couleur verte au cours de sa croissance et change sa couleur au moment d’atteindre sa maturité ; à ce moment il est particulièrement astringent et impropre à la consommation ; on doit le laisser mûrir, et dans certains cas, attendre que sa chair ait l’aspect d’une gelée ; plus il est mûr, plus il est sucré. Au japon, dans certains cas on laisse les fruits dans les arbres jusqu’à ce qu’ils deviennent blettes.
Le dernier vocable utilisé pour ce fruit, le plus récent est fruit de Sharon ; les Israéliens le cultivent intensément dans la Vallé de Sharon et ont décidé de ce nom dans leur publicité. 
Finalement, il faut mentionner que le kaki en plus de se consommer cru, comme une pomme, se prépare à toutes les sauces ; de toutes les façons propres à un fruit sucré.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s